[./technique.html]
[./accueil.html]
[./demarche.html]
[./cours.html]
[./oeuvres.html]
[./liens.html]
[./cours.html]
[./liens.html]
[./parcours.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Virginie Cadart Travadel
Marouflage: Les calligraphies peuvent être marouflées sur un papier d'encollage, plus épais.
Elles peuvent aussi être montées en kakemonos: marouflées plusieurs fois et maintenues par des baguettes en haut et en bas, afin de pouvoir être présentées suspendues et rangées repliées en rouleaux. 

Les sceaux. De petite ou grande taille, ils sont gravés de mon nom de calligraphe qui signifie"Jade".
Certaines calligraphies sont signées de mon nom français, de mes initiales, ou parfois même, comme dans la série sur la femme pierre, de mon nom chinois, Tan Wei,  que j'utilisais lors de mes séjours en Chine.
J'utilise un pinceau à longs poils de chèvre, capable de modulations infinies et de réactivité très fine à l'impulsion du geste. Que l'on tient droit, vertical, dirigé vers le sol, la terre.   
Un bâton d'encre de Chine que l'on dilue dans l'eau, au creux d'une pierre à encre. Noir et parfum varient en fonction des essences d'arbre brûlée pour obtenir le noir de fumée.
Un papier très doux, fabriqué à partir d'écorce de mûrier, que l'encre traverse de part en part.